12 rue Papillon

Théâtre et Pop-up
tout public, à partir de 6 ans
durée : 40 minutes

« Au 12 de la rue Papillon, il n’y a pas de porte, tout juste un trou pour glisser le courrier. Là, six enfants attendent que plus personne ne passe sur le trottoir et l’un d’eux fait pivoter discrètement une des planches de la palissade. Puis un à un, ils passent de l’autre côté. De l’autre côté, il y a un magnifique jardin avec tout ce qu’il faut pour passer une bonne après midi : de grands arbres pour grimper, des bosquets fleuris pour se cacher, et même une fontaine pour jouer à s’éclabousser. Là, les enfants gambadent et virevoltent en toute liberté. Ce n’est pourtant pas faute de leur avoir dit que ce jardin appartenait à un géant, mais les enfants n’en ont jamais aperçu le bout d’une semelle, alors pourquoi s’inquiéter ?… »

C’est une histoire qui commence à se raconter de façon badine, à un arrêt de bus. Une femme attend. À ses pieds, une valise qui contient tout un jardin caché au cœur de livres pop-up. Gaie et volubile, elle ne peut résister, en attendant l’arrivée de son bus qui tarde quelque peu, à l’envie de faire connaissance avec son entourage. Petit à petit elle va dévoiler la vie de Norbert Pumpkins, enfant né dans une famille d’aristocrates anglais. Géant malgré lui, il évolue dans un monde où les hommes sont trop vite gênés par la différence. Heureusement pour lui, dans un autre quartier de la ville, les enfants voient au delà des apparences et grâce à leur relation particulière avec le jardin, ils aideront Norbert à se rouvrir au monde.
A travers cette histoire simple mais riche en situations, il y a le désir d’aborder pour le jeune public les thèmes de la différence, du repli sur soi et du partage. Tout cela sans moralisme, mais plutôt avec les armes de la poésie et de l’humour.

Création 2012, librement inspiré d’un conte d’Oscar Wilde

L’équipe :
Texte et Mise en Scène : Sylvain Diamand
Jeu : Lorraine Ollagnier
Scénographie : Sylvain Diamand
Conception Pop-Up, illustration : Alix Lauvergeat
Lumière : Marie Hardy & Jérôme Houles
Costume : Lætitia Pasquet

RÉSIDENCES DE CRÉATION :
Action culturelle de la ville de Bayeux
l’IME la cour Bonnet et le service culturel de la ville de Falaise
Les Ateliers Intermédiaires

COPRODUCTION de la Cie en faim de cOntes et de la ville de Bayeux, avec le soutien de la région Basse-Normandie, de la ville de Caen, et dans le cadre du jumelage IME/ITEP « Culture et handicap », de la DRAC, de la ville de Falaise et de la caisse d’épargne.